14 mars 2013

Stage ski hors piste...du grand Ski Haut Alpin!

    Voici les clichés tant attendus des vedettes contemporaines du freeride à très haut niveau!
D'ailleurs, le guide a eu un mal fou à vous suivre, les deux Eric, Gildas et Henri... tellement qu'il fut fatigué avant vous, terrassé par la grippe (enfin, c'est ce qu'il a dit en tout cas...)
Heureusement Nicolas Draperi put reprendre la relève afin de gérer votre enthousiasme sans borne qui, sans notre présence, vous aurez mené sans nul doute à sauter des barres rocheuses de plusieurs centaines de mètres!

Et, il faut le dire, les conditions rencontrées en cette semaine de février ont été particulièrement catastrophiques: 70cm de poudreuse tombées le premier jour suivit d'une véritable tempête de ciel bleu que seul les hautes-alpes peuvent en connaître la violence! Vous savez, ce ciel désespérément azur, c'est d'une monotonie! 
Ainsi, ce fut avec un déplaisir commun que nous dûmes nous livrer chaque jour à notre dur labeur consistant à tracer de nouvelles pentes poudreuse. Vous imaginez la déception de l'équipe...

Bonne photo à vous et la prochaine fois, venez en forme ;)





Au plaisir les athlètes,

Sylvain Audib   

Ice trip Spécial Jeunes 14/17 ans

       Je me dois de vous parler d'un événement alpinistique hors du commun qui c'est déroulé autour de l’argentière la bessée en cette fin de mois de févrirer 2013.

Durant cinq jour, l'equipe jeune française de glace a réunie ses plus grands sportifs sous les noms de Henri ( le scoot), tom (celui qui sait se retenir), Antoine (le fourbe) et enfin Bastien (la force tranquille).
Toute cette équipe a évolué à très haut niveau, tant sur le plan sportif que culinaire, sous la houlette de leur coach et guide attitré: sylvain audib. La gestion d'une team de cette classe n'a pas été, il faut l'avouer, un long fleuve tranquille.

Les jeunes pourront témoigner que les cascades que nous avons gravis n'ont été que des prétextes afin de départager lequel des stagiaires allaient recevoir ce fabuleux privilèges d’après repas: celui de faire la vaisselle! Les critères pour accéder à ce Graal changeaient chaque jour. Ainsi, c'est tantot celui qui faisait tomber le plus gros bloc de glace sur son compagnon, tantot celui qui marchait à plusieurs reprises sur la corde avec ses crampons tranchants, ou encore celui qui lâchait son piolet dans une longueur qui obtenait la palme d'or de la journée. Bref, chacun y est allé de bon cœur et a apporté son originalité dans cette mission.

Les manip de cordes, les confections de relais, la grimpe en tête, la recherche d’itinéraires, la pose d'abalakofs et autres techniques apprises au cour de cette semaine ne sont que de faibles apprentissages en rapport aux cascades de progrès acquis au niveau de la cuisine. Ce fut la pièce maîtresse de ce stage, la pierre angulaire de la semaine: nous avons créer un nouveau plat dans l'histoire culinaire française!

Je vous annonce la nouvelle, l'incroyable, la fabuleuse recette: la LAZARTIFlETTE. Il suffit de concocter de bonnes lasagnes et une croziflette puis d'associer les deux ensemble dans un plat que l'on recouvre généreusement d’épaisses tranches de reblochon avant d'enfourner 15 min au four à 220°. Dégustez chaud avec une petite salade de choux rouge et d'endives. MIAM! Cependant gare aux effets secondaires qui peuvent entraîner quelques turbulences aérodynamiques! Voir même nucléaire pour certains... on en dira pas plus, les acteurs se reconnaîtrons spontanément.

Sans m'avancer, je suis certain que mes sportifs ont bénéficié du meilleur régime, comme en témoigne leurs incontestables résultats sur le concours de vitesse dans la cascade d'aiguille ou encore leurs prouesses de déneigement à ceillac dans les Y et leur qualité d'adaptation dans le long torrent de Queriere. Bravo à eux. Je suis non moins sûr qu'à cette heure même il concocte, tel des visionnaires, depuis notre cascade "la vision de Marco" quelques amélioration d'une lazartiflette.

A la revoyure les artistes! Et attention, ne revez pas trop de cascade durant vos cours...

A quand le deuxième rassemblement de cette team de choc?

Sylvain AUDIB, pour vous servir "     

7 mars 2013

Week end Saveurs Givrées

Ce samedi 2 mars 2013 matin à 7h00 se sont donnés rentez-vous à Grenoble quatre curieux personnages armés d'engins bizarres : Nathalie, Benoît, Victor et Arnaud.
Nos quatre protagonistes ont RDV avec la glace dans tous ses états. En fait ils seront cinq, Matthieu complète l'équipe, mais lui n'est pas équipé de crampons et de piolets, mais de ses caméras afin de réaliser un film sur cette activité.

Samedi, direction Le Bourg d'Oisans, récupération express du matériel au gite "la marmotte de la Meije" puis direction l'Alpes d'Huez et le secteur Ice Bille.
Tout notre petit monde est là pour découvrir cette activité et du coup bien motivé pour taper dans du glaçon. Les tentatives de montées et les chutes se succèdent, mais finalement tous parviendront en haut de ce mur de 30 mètres avec des lignes allant du 3 au 4+. Une superbe journée au soleil qui aura permis à tous d'apprendre la gestuelle spécifique à la cascade de glace et les techniques de brochage, voire même de grimper en tête pour certain.
Le soir, retour au gite pour une bonne nuit de repos. Compte tenu des températures élevées, le choix du site pour le lendemain se porte sur la cascade Happy Birthday à Villard Notre Dame : une belle face nord.

Dimanche donc, remontée de cette route mythique de Villard Notre Dame, heureusement sans croiser de véhicule, vu la largeur de la route...
Approche au soleil pour donc se mettre bien à l'ombre en cette face nord. Quelques montées mais déjà les températures grimpent et une petite coulée de neige alourdie par le soleil coule à côté de la cascade. La retraite est donc sonnée et comme il est midi, autant aller pique niquer au soleil.
Suivra un exercice de recherche de victime d'avalanche qui prends tout son sens, compte tenu des coulées d'avalanche bien visibles dans les pentes du vallon. Et comme l'équipe n'est pas rassasiée, nous irons faire un peu d'escalade mixte sur la route entre Villard notre Dame et Bourg d'Oisans.
Deux belles lignes sont ouvertes, l'une en M4 et l'autre en M5. Avis aux répétiteurs, amateurs de fins placages de glace, gratonnage de piolets sur réglette et touffes d'herbe gelées...
Un super week-end en montagne pour notre équipe de glaciairiste en herbe et rendez-vous pour de prochaines aventures
.
Le guide, Arnaud